Lycée Professionnel JP CHAMPO
Site de l'académie de Bordeaux

Accueil > Archives > Année scolaire 2017 2018 > Pédagogies, Enseignements, disciplines, CHAMPO MAG > Contrôle en cours de formation > Contrôle en cours de formation

Contrôle en cours de formation

mardi 29 mai 2018 par Gérard HERNANDEZ

Lorsqu’ils sont préparés dans le cadre d’une formation, les diplômes professionnels comportent deux modalités d’évaluation certificative : le contrôle terminal par épreuves ponctuelles et le contrôle en cours de formation (CCF).

Définition

Le CCF est une modalité d’évaluation certificative, c’est à dire une évaluation réalisée en vue de la délivrance d’un diplôme. Il peut s’appliquer à un certain nombre d’unités et porte sur les compétences, les connaissances, les savoirs et savoir-faire définis dans l’arrêté de création du diplôme professionnel.

L’évaluation par CCF est réalisée par sondage sur les lieux où se déroule la formation (établissement et milieu professionnel), par les formateurs eux-mêmes (enseignants et/ou tuteurs ou maîtres d’apprentissage), au moment où les candidats ont atteint le niveau requis ou ont bénéficié des apprentissages nécessaires et suffisants pour aborder une évaluation certificative.
Spécificités

Comme l’indique son nom, le CCF s’effectue dans le cadre même de la formation, en établissement et en milieu professionnel. Les activités et les supports d’évaluation prennent donc en compte la diversité des équipements utilisés pour la formation et les spécificités du contexte local. Le CCF autorise ainsi une grande diversité des mises en situation d’évaluation (problématiques professionnelles, démarches expérimentales, activités des entreprises locales ...).

Parce qu’il se déroule pendant la formation et non à l’issue de celle-ci, le CCF permet de rétroagir sur la formation. Les situations d’évaluation peuvent donner lieu à des synthèses qui aident le candidat à se situer dans sa formation et constituent pour lui un élément de motivation.

Principes pédagogiques

L’homogénéité de l’évaluation

Le CCF évalue les mêmes compétences et connaissances terminales, mises en œuvre dans les mêmes types d’activités et avec les mêmes données, que les épreuves ponctuelles. C’est en ce sens que l’on peut parler d’une homogénéité de l’évaluation : si les modalités de contrôle sont différentes selon qu’il s’agit de CCF ou d’épreuves ponctuelles terminales, elles portent bien sur des compétences et des connaissances identiques.

Une approche globale de l’évaluation

L’évaluation par CCF requiert une approche globale :elle ne consiste ni à évaluer successivement chacune des compétences et connaissances constitutives du diplôme, ni à fractionner l’activité prévue pour l’épreuve ponctuelle ou à la bâtir sur une succession de problématiques qui seraient des sous-ensembles de cette épreuve ponctuelle.

Des situations d’évaluation en nombre limité

Les compétences constitutives d’une unité sont évaluées dans des situations d’évaluation en nombre limité. Afin d’éviter la surévaluation, une compétence, même si elle est mise en oeuvre dans plusieurs situations d’évaluation, n’est évaluée que dans une seule unité.

Une évaluation individualisée

Le CCF n’est pas une succession de plusieurs examens, identiques pour tous : les candidats en formation sont évalués dès qu’ils maîtrisent l’ensemble des compétences correspondant à la situation faisant l’objet du CCF. Ainsi, l’évaluation simultanée de l’ensemble des candidats en formation ne peut être envisagée que si tous sont réputés avoir atteint le niveau requis pour l’évaluation, ou ont reçu la formation correspondante en fin de période réglementaire prévue pour l’évaluation.

Convocation des candidats

Pour chacune des situations d’évaluation, l’information orale concernant la date de l’évaluation, est confirmée par un document écrit. Cette confirmation écrite vaut convocation.
Proposition de notes par l’équipe pédagogique

Les résultats aux situations d’évaluation donnent lieu à une proposition de note par unité qui est faite par l’équipe pédagogique au jury qui reste seul compétent pour arrêter la note définitive. La proposition de note présentée au jury est argumentée, notamment au moyen des documents ayant servi à élaborer cette proposition (ex : grille d’évaluation en établissement et en entreprise).
Les notes définitives sont arrêtées par le jury qui aura communication des documents précités.

Si la proposition de note est communiquée au candidat, il convient d’insister sur son caractère provisoire.
Si la proposition de note n’est pas communiquée, le candidat doit être informé du degré d’acquisition des compétences évaluées.

Ainsi dans tous les cas, le candidat pourra se positionner.
En entreprise, la note pouvant être attribuée conjointement avec le(s) professionnel(s), la présence du candidat est conseillée au moment de la synthèse, mais proscrite au moment de l’attribution de la proposition de note.

Textes de référence

Arrêté du 24 juillet 2015 fixant les conditions d’habilitation à mettre en œuvre le contrôle en cours de formation en vue de la délivrance du certificat d’aptitude professionnelle, du baccalauréat professionnel, du brevet professionnel, de la mention complémentaire, du brevet des métiers d’art et du brevet de technicien supérieur.
Arrêté du 15 juillet 2009 relatif aux modalités d’organisation du contrôle en cours de formation et de l’examen terminal prévus pour l’éducation physique et sportive aux examens du baccalauréat professionnel, du certificat d’aptitude professionnelle et du brevet d’études professionnelles.
Arrêté du 11 juillet 2005 relatif aux modalités d’organisation du contrôle en cours de formation et de l’examen terminal prévus pour l’éducation physique et sportive aux examens du baccalauréat professionnel, du brevet des métiers d’art, du certificat d’aptitude professionnelle et du brevet d’études professionnelles
Arrêté du 29 juillet 1992 fixant les modalités d’organisation et de prise en compte des épreuves organisées sous forme d’un contrôle en cours de formation en établissement ou en centre de formation d’apprentis et en entreprise pour la délivrance des brevets d’études professionnelles et certificats d’aptitude professionnelle.

SOURCE : http://eduscol.education.fr/cid112826/controle-en-cours-de-formation.html

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Professionnel JP CHAMPO (Académie de Bordeaux)