Lycée Professionnel JP CHAMPO
Site de l'académie de Bordeaux

Accueil > Archives > Archives - presse > Presse - 2009/2010 > Champo se mouille

Champo se mouille

lundi 22 mars 2010 par HERNANDEZ Gérard

Un soleil printanier, un gave de Mauléon facile à dompter : la matinée de jeudi était idéale pour une promenade sur l’eau. Mais s’ils ont énormément apprécié cette navigation sur canoë-kayak et sur raft, les 22 élèves de seconde bac pro maintenance en machines agricoles, travaux publics ou parcs et jardins du lycée Champo ont avant tout participé à une journée utile. "Elle entre dans le cadre des Initiatives océanes de Surfrider Fondation qui se déroulent pendant quatre jours ce week-end", explique Nicolas Faure, professeur d’éducation physique et sportive au lycée Champo. Protection du littoral, des lacs et des rivières : tel est le but de ces journées qui se prolongent aujourd’hui et demain.

600 kg de déchets

Mobilisant les sociétés Yakanoë, Location canoës Pyrénées et A. Boste sports loisirs, l’opération se déroule sur le Saison, entre le pont de Baragarry et celui d’Undurein. Répartis par canoë ou sur le raft qui sert de navire poubelle, les lycéens prennent leur rôle très au sérieux.

600 kilos de déchets les plus divers, du four micro-ondes au pneu, en passant par les plastiques envahissants sont ainsi collectés. "Il s’agit avant tout d’une sensibilisation au tri des déchets", précise Xavier Cuisset, professeur d’atelier.

Les filières de revalorisation

La suite se déroule à la déchetterie de Tardets où le technicien de la Communauté de communes Michel Iratçabal explique ce que deviennent les déchets collectés. "Je leur raconte que derrière la plupart de ces déchets, il y a une filière qui permet de les traiter", confirme le technicien. "Une simple pile pollue 1 m3 de terre pendant des centaines d’années. C’est pourquoi nous avons placé des petits contenants dans chaque mairie afin que les Souletins puissent y déposer ces piles facilement", leur indique-t-il entre autres.

Quant aux élèves, ils sont fiers de poser devant la banderole de Surfrider Fondation qui précise qu’ils ont bien collecté 600 kg de déchets sur 5 km. "Et on en a laissé beaucoup, faute de temps et de place", regrettent-ils en choeur.

JPEG - 17.7 ko
Les déchets collectés par les canoës allaient dans le raft.

Voir en ligne : Opération nettoyage rivière 2010

P.-S.

écrit par Marcel Bedexagar et paru dans Sud-Ouest le 20 mars 2010



| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Professionnel JP CHAMPO (Académie de Bordeaux)